Mes études –

– EDIT – Je suis actuellement en BTS Comptabilité/gestion par correspondance.

On me pose souvent la question, mais entre Instagram et mon ancien boulot, à Disneyland Paris, je suis étudiante par correspondance, en BTS diététique.

Je pourrais écrire un véritable roman, en freestyle, qui part dans tous les sens, pour répondre à toutes les questions que je reçois, à ce sujet, mais je vais essayer de faire simple quand même –

Pourquoi le BTS diététique ?

Après une année de PACES, une réorientation tardive (2ans après…) – j’aime le sport, la nutrition, le domaine de la santé, et je voulais reprendre mes études, du coup, je me suis lancée dans un BTS diététique tout bêtement.

Cependant, pour le après – je ne compte pas faire diététicienne libérale ou en hôpital – mais plus me diriger vers l’agroalimentaire ou la nutrition et le sport. Enfin, on verra d’ici là, quand j’aurais validé mon diplôme entièrement.

Par correspondance ?

Je suis quelqu’un d’assez autonome, j’ai appris à travailler et organiser mes révisions seule (merci la PACES) – pour les études (le travail, c’est différent, je précise), je ne suis pas trop cours en classe, à des heures précises, avec les contraintes de déplacement ; je préfère organiser moi-même mon emploi du temps, avec mon organisation, mes révisions et méthodes.

Après, c’est beaucoup plus difficile, c’est sûr et certain – pas de professeur pour répondre aux questions en direct, ni pour expliquer un exercice ou une étude de cas, ou même le cours. On a des livres de cours, avec des exercices, des corrigés, et un forum pour discuter avec « notre classe » et « nos professeurs » quand on ne comprend pas quelque chose, mais une explication par écrit, c’est pas ce qu’il y a de mieux. Il faut s’accrocher, persévérer, essayer encore et encore de comprendre et réussir.

On a des contrôles à faire, selon une frise d’apprentissage des cours – avec une date de rendu maximum, une durée pour faire le contrôle, une copie à renvoyer (par courrier ou mail) et un corrigé  ; ce qui permet de constituer notre relevé de note.

Ce mode d’apprentissage par correspondance, n’est pas évident – il faut beaucoup de motivation, de régularité, de patience, de concentration ; et surtout faire le bon choix dans l’école.

Personnellement, je ne pense pas avoir choisi la bonne école, et je ne la conseille donc pas (Adonis) – pour plusieurs raisons et avis que j’ai eus d’autres adhérents de cette école, qui confirment mon impression ; & parce que je sais, que vous allez me demander des raisons, je n’en donnerai qu’une, les fautes d’orthographe de frappe, dans les manuels de cours.

C’est quoi le BTS diététique ?

Comme un effet de mode, un intérêt pour la nutrition, nous sommes beaucoup à vouloir nous lancer dans ce BTS, ça à l’air cool, sympa, ça attire la « diététique » de nos jours. Mais je pense que ce n’est pas forcément ce à quoi on s’attend.

Personnellement, j’ai l’impression d’être de retour en PACES (biologie, physiologie, physiopathologie…), de faire un tour en droit de temps en temps, mais aussi en études d’économie et gestion (compta, droit, bilan annuel, fiscalité, gestion d’un magasin, etc…), de passer un CAP cuisinier-pâtissier en devant savoir des centaines de recettes par coeur, techniques culinaires, d’être en études de psychologie aussi, et même de l’anglais, mais ça c’est facultatif. Bref, on touche à tout.

On a l’impression qu’à la fin de ces études, on peut être en libéral, ou l’hôpital ; ouvrir son commerce, entreprise.

Mon avis –

Vous êtes très nombreux à me poser des questions sur ce BTS, à vouloir vous lancer. Réfléchissez, renseignez vous bien, ce ne sont pas des études faciles, il faut des nerfs, aimer toucher à tout, être motivé, créatif, sérieux, scientifique aussi de préférence, avec un bac S ou équivalent, ça aide pour les bases.

Ma matière préférée, c’est la nutrition, j’aime bien en savoir sur ce sujet – après, j’ai une vision de la diététique différente de ce que l’on voit partout; et je suis loin de faire des recettes « 100% healthy » tous les jours.

Niveau travail, personnellement, je trouve que c’est presque équivalent à une première année de médecine (par correspondance, en tout cas), autant de choses à retenir, à mettre en relation. Il y a 5 stages à faire, qui ne sont pas évidents à trouver, car la présence d’un diététicien sur place n’est pas très courante ; et enfin, un bon petit mémoire avec études personnelles à écrire. Tout ça, en 2 petites années. Good luck, les copains.

J’ai essayé de faire simple et efficace, sans faire trop long, non plus –  mais si vous avez des questions supplémentaires, j’essaierais d’y répondre en les rajoutant à l’article, ou en commentaire.

  • Lou.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s